Avertir le modérateur

05/12/2007

FMI – UMA : Le secteur privé au centre d’un plan d’action pour l’intégration du Maghreb

FMI – UMA : Le secteur privé au centre d’un plan d’action pour l’intégration du Maghreb

 

 

The Adviser Mag –Tunisie.

Les pays de l’Union du Maghreb arabe (UMA) se sont mis d’accord avant-hier sur un plan d’action destiné à ouvrir l’intégration économique régionale au secteur privé, lors de discussions en Tunisie à l’initiative du Fonds monétaire international (FMI).

Ce plan, prévoyant des mesures pratiques à entreprendre par les gouvernements et secteurs privés des cinq pays concernés, a été annoncé lors d’une conférence de presse conjointe par le directeur général adjoint du FMI, Murilo Portugal, et le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Taoufik Baccar.

Il a été adopté par des ministres, experts et gouverneurs des banques centrales d’Algérie, de Libye, du Maroc, de Mauritanie et de Tunisie réunis mercredi et jeudi en séminaire, le troisième à l’initiative du FMI consacré à l’intégration régionale.

Les participants, parmi lesquels des représentants de l’Union du Maghreb arabe et de l’Union maghrébine des employeurs (UME), ont chargé un comité conjoint public-privé de la mise au point de mesures qui seraient entérinées au printemps 2008, en marge des réunions du FMI et de la Banque mondiale, a indiqué M. Baccar.

 «Le Maghreb a besoin du secteur privé comme pierre angulaire pour augmenter la croissance, l’investissement et l’emploi», a déclaré M. Portugal, ajoutant que le public offrait «peu de possibilités», en particulier dans les pays non pétroliers.

Durant la réunion, les représentants des pays maghrébins ont convenu d’accélérer les réformes pour promouvoir le commerce intrarégional et la modernisation des systèmes financiers. Ils ont reconnu qu’un climat propice aux affaires «est essentiel» à l’investissement, à la croissance pour faire reculer le taux de chômage élevé et améliorer le niveau de vie, a ajouté M. Portugal.

Qualifiant le niveau actuel des échanges intermaghrébins des «plus faibles de la planète» (2 %), Hédi Djilani, président du patronat tunisien et de l’UME, a souhaité la mise en place rapide d’un Maghreb aux «frontières ouvertes pour les biens, personnes et capitaux».

 

http://www.jeune-independant.com  par R. E

15:58 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu