Avertir le modérateur

05/12/2007

Réunion régionale, à Tunis, du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme

Réunion régionale, à Tunis, du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme

The Adviser Mag –Tunisie- S.Cherif

 

Les travaux de la 5ème réunion régionale du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord se sont ouverts, lundi après-midi, dans la banlieue nord de Tunis.

La cérémonie d'ouverture a été présidée par MM Mondher Zenaidi, ministre de la Santé publique, Chadli Neffati, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, Michel Kazatchkine, directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme et Abdallah Abdillahi Miguil, ministre de la santé de Djibouti et membre du conseil d'administration du Fonds mondial.

 

Plusieurs thèmes sont inscrits à l'ordre du jour de cette réunion régionale qui se poursuit jusqu'à jeudi 6 décembre, ayant trait au renforcement du partenariat, la mobilisation des ressources et l'impulsion du rôle de la société civile dans le renforcement des programmes du Fonds mondial.

L'accent sera mis, également, sur le rôle des amis du Fonds mondial dans la mise en place de programmes de lutte contre ces pandémie.

Plus de 200 participants, responsables gouvernementaux, représentants d'organisations internationales et régionales ainsi que du secteur privé et de la société civile, prennent part à cette réunion qui se veut un plaidoyer à l'intention des nouveaux amis et bailleurs de fonds pour favoriser l'adhésion du secteur privé aux programmes du Fonds mondial.

Dans son allocution, M. Mondher Zenaidi a mis en évidence l'importance majeure que le Président de la République porte au secteur de la santé, faisant état du bond qualitatif enregistré par la Tunisie dans ce domaine durant les deux dernières décennies.

Il a cité, notamment l'évolution de l'espérance de vie à 74 ans, la réduction du taux de mortalité chez les enfants à 20 pour mille et l'augmentation du taux des naissances assistées médicalement à 94,5pc.

Le ministre a ensuite souligné les effets néfastes du SIDA, de la tuberculose et du paludisme, sur le développement économique et social d'un pays, indiquant que ces trois fléaux sont responsables du décès de 6 millions de personnes chaque année, dont la majorité sont des jeunes et originaires de pays pauvres ou en voie de développement.

Il a mis l'accent sur la nécessité de renforcer l'entraide et la solidarité mondiale pour combattre ces pandémies, rappelant les initiatives entreprises par la Tunisie dans ce sens.

Dans ce contexte, M. Zenaidi s'est prononcé en faveur de la création d'un forum pour les amis du Fonds mondial dans la régions du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, une initiative qui contribuera à faire connaître le Fonds, sa mission, ses principes et ses objectifs.

De son côté, M. Chadli Neffati, a insisté sur l'importance du rôle des médias dans l'approfondissement de la prise de conscience des citoyens quant à la gravité de ces fléaux. Il a souligné la nécessité de renforcer les relations de coopération au niveau national, interrégional et international pour assurer aux populations le droit à la santé. M. Neffati a ensuite passé en revue les actions menées par la Ligue arabe dans ce domaine, indiquant, que plusieurs programmes sont mis sur pied au sein de l'organisation panarabe traitant de la santé en général.

Il a affirmé la disponibilité de la Ligue à coopérer avec toutes les parties concernées en vue de combattre la propagation de ces trois maladies dans la région arabe.

Traitant de la prévalence du Sida au Moyen-Orient et en Afrique du nord, M. Michel Kazatchkine a fait remarquer, que la région compte une importante population de jeunes et est concernée par trois phénomènes, à savoir l'émigration, la pauvreté et le chômage, ce qui constituent, a-t-il indiqué, un terrain favorable à la propagation du Sida.

Le directeur exécutif du Fonds mondial a appelé à la nécessité de renforcer les efforts de prévention en vue d'empêcher la propagation de cette pandémie, mettant l'accent sur l'urgence de rompre le silence sur les sujets jugés tabous et d'accorder toute l'attention requise à la population à risque.

Il a mis l'accent sur le rôle des associations amies du Fonds mondial dans le renforcement de ses programmes et de ses mécanismes de financement.

Pour sa part, M.Abdallah Abdillahi Miguil a appelé à l'élargissement de la couverture par le Fonds de la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord. Il a mis l'accent sur la nécessité de procéder, au niveau national, au renforcement des stratégies et des programmes de santé.

Au cours de la séance d'ouverture, lecture a été donnée de l'allocution de la princesse Haya Bint Al Hussein, épouse de Cheikh Mohammed Ben Rached Al Maktoum qui a insisté sur la nécessité de mobiliser les ressources du fonds afin de lui permettre d'accomplir sa mission dans les meilleures conditions et d'élargir sa base de couverture. Elle a souligné, à cet égard, l'importance des programmes de lutte contre la pauvreté et l'analphabétisme dans la prévention des maladies.

A noter que le Fonds mondial est le principal bailleur de Fonds multilatéral pour le traitement de ces trois pandémies dans le monde. Il a été créé en 2002 afin d'attirer et de gérer les ressources nécessaires pour financer les stratégies et programmes nationaux de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

 

15:48 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu