Avertir le modérateur

05/12/2007

Tunisie : Dassault et Airbus produiront hors d'Europe

Tunisie : Dassault et Airbus produiront hors d'Europe!

 

The Adviser Mag – Paris - S.Cherif;

 Solène Davesne

Pour pallier à la faiblesse du dollar, les deux avionneurs veulent délocaliser une partie de leur production hors zone euro. Dassault devrait présenter en janvier son plan de réorganisation.

 Après Airbus, voici le tour de Dassault Aviation. Le constructeur aéronautique spécialiste des avions d'affaires et de défense a annoncé vouloir délocaliser une partie de sa production en dehors de la zone euro pour atténuer l'impact négatif de la chute du billet vert.

 

« Il s'agit d'assurer la survie de la société. Nous devons encore réduire nos coûts pour maintenir le prix de nos avions compétitif. Nous avons pris, au fil des années, un certain nombre de mesures, mais nous devons accélérer le mouvement », a affirmé Charles Edelstenne, le président de Dassault Aviation dans une interview accordée au journal Le Monde ce week-end.

Le groupe devrait présenter « dans les premiers jours de janvier » ses mesures d'adaptation pour faire face à la dépréciation du dollar. « Nous conservons les chaînes d'assemblage en France ainsi que les activités de haute technologie, qui garantissent la qualité de nos avions. En dehors de cela, tout peut être délocalisé », a prévenu Charles Edelstenne.

La fabrication d'éléments de structures et de certaines tâches de bureaux d'études pourraient être transférer dans des pays à bas coûts, précise le président de Dassault. Mais « pas question de toucher à la conception des avions », assure-t-il.

En France, 9 500 salariées travaillent sur les quinze sites de Dassault Aviation.

De son côté, l'avionneur européen Airbus a confirmé ce matin son projet de délocalisation, qui concernera « tous les avions mais pas toutes les pièces des avions », a précisé Louis Gallois, sur Europe 1.

 « Nous allons être obligés de faire fabriquer des pièces d'avion, des portes, des éléments de fuselage, des éléments d'aile à l'extérieur de l'Europe », a affirmé le président d'EADS.

Comme dans le secteur automobile, le départ des grands donneurs d'ordre incite les sous-traitants à faire de même. Latécoère a ainsi déjà implanté des sites au Maroc, en Tunisie ou au Brésil, rappelle Airbus. Selon les Echos, le sous-traitant a déjà annoncé en interne le transfert de la production d'une partie des pièces pou le Falcon 7X de Dassault.

Solène Davesne@ Rédaction L'Usine Nouvelle

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu