Avertir le modérateur

10/12/2007

La Tunisie organise un séminaire sur l'immigration avant le sommet UE-Afrique

La Tunisie organise un séminaire sur l'immigration avant le sommet UE-Afrique  

The Adviser – Tunisie- Par Mona Yahia 

Un séminaire organisé en Tunisie s'est penché sur la question de l'immigration clandestine, avant le sommet Union Européenne-Afrique de ce week-end à Lisbonne. Lors de ces deux rencontres, les responsables ont appelé à une stratégie équilibrée et à une "volonté politique" pour améliorer la situation.

La Tunisie a accueilli un séminaire international les 6 et 7 décembre consacré à l'immigration originaire d'Afrique du Nord vers l'Europe. Des experts arabes et européens ont participé à ces travaux, parrainés par le siège de la Ligue Arabe à Tunis et la fondation allemande Frederich Ebert.

Ce séminaire a publié un communiqué qui souligne l'importance qu'il y a à encourager les envois d'argent par les immigrants pour procéder à des "investissements productifs" dans leurs pays d'origine. Les pays d'accueil ont également été invités à soulager la pauvreté dans les pays d'origine des immigrants en finançant de petits projets dans les zones défavorisées.

Une étude publiée par Euromed le mois dernier montrait que, sur la base de chiffres 2004, la plus grande partie des envois d'argent des expatriés en provenance de l'Union Européenne était destinée au Maghreb. Le Maroc a ainsi reçu 4,2 milliards de dollars de remises, l'Algérie 828 millions et la Tunisie 228 millions, a indiqué l'IPS.

Ibrahim Aoud, de l'Organisation Internationale du Travail, a déclaré que les participants à ce séminaire avaient également "souligné la nécessité d'organiser des consultations urgentes entre l'Europe et le Maghreb sur l'extension des canaux d'immigration officiels."

Les orateurs ont souligné la nécessité de coordonner la politique d'immigration de l'Union. Les experts de l'Office International des Migrations estiment que les besoins en main d'oeuvre de l'Europe atteindront "des dizaines de millions" d'ici 2020. Ils ont appelé à élaborer une "stratégie équilibrée" sur la base d'accords passés entre les pays du Maghreb arabe et de l'Union Européenne. Les participants ont également proposé la formation d'une agence chargée d'identifier les besoins en main d'oeuvre de l'Europe.

En dépit de ses besoins de main d'oeuvre, l'Europe a été lente à réagir. Chedli Nafati, assistant auprès du Secrétaire Général de la Ligue Arabe , a dénoncé le "manque de volonté politique" de la part de l'Union pour discuter d'un système de quotas d'entrée des travailleurs originaires du Maghreb en Europe. Les garde-côte tunisiens ont empêché l'entrée de 70 000 immigrants originaires de 63 pays en 2006 en partance pour l'Union Européenne, a-t-il souligné.

Il a indiqué que l'immigration avait plus que doublé dans le monde, passant de 75 millions d'immigrants en 1970 à 191 millions en 2005. M. Nafati a estimé que le nombre de travailleurs arabes résidant en Amérique et en Europe se montait à un million de personnes, ajoutant qu'il y a 36 millions d'immigrants d'origine arabe dans le monde.

S'exprimant au sommet de Lisbonne, samedi 8 décembre, le Premier Ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a proposé un pacte entre l'UE et l'Afrique pour créer des écoles, des emplois et de meilleures infrastructures en Afrique, a fait savoir l'AFP. Qualifiant l'immigration en Europe de "résultat dramatique d'une défaillance collective", M. Zapatero a affirmé que l'Europe et l'Afrique devaient collaborer dans un cadre légal permettant aux travailleurs qualifiés africains d'émigrer vers l'Union.

pour Magharebis à Tunis

14:30 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu