Avertir le modérateur

25/12/2007

La «Gulf Finance House» crée un mégaprojet à Tunis

La «Gulf Finance House» crée un mégaprojet à Tunis

 

Trois milliards de dollars d’investissement 

 

The Adviser Mag – Tunisie-

 

 

• Un projet multidimensionnel à dominante financière d’un investissement de trois milliards de dollars qui s’étend sur une superficie de 450 ha et dont les travaux seront achevés en 2010.

 

• La Tunisie , un futur marché financier international

 

La Tunisie ne cesse de gagner les paris en matière de développement économique au point de devenir un terrain favorable qui attire les investisseurs internationaux et les encourage à contribuer à leur tour à cet essor pour élargir cette plate-forme économique multidimensionnelle et réaliser des projets fructueux.

 

Parmi les grands investisseurs internationaux figure la Gulf Finance House, l’une des banques leaders dans la région du Golfe et dont les interventions en matière de grands projets ont participé au rayonnement de plusieurs pays arabes et orientaux tels que le Qatar, l’Inde, la Jordanie et le Maroc.

 

Aujourd’hui, et convaincu du positionnement économique stratégique qui caractérise la Tunisie , la GFH envisage la création d’un port financier à Tunis qui promet d’être le premier centre financier offshore d’Afrique du Nord.

 

M. Essam Jenahi, président du conseil d’administration de la GFH , a tenu, dernièrement, à Gammarth, un point de presse qui a permis de lever le voile sur ce mégaprojet.

 

En effet, suite à la signature d’un protocole d’accord entre la Gulf Finance House et le gouvernement tunisien qui date de quelques semaines, M. Esam Jenahi a été reçu par le Président de la République. Il a ainsi présenté au Chef de l’Etat le projet du port financier de Tunis.

 

Le port s’étend sur une superficie totale de 450 ha et nécessite un investissement de trois milliards de dollars. Il sera érigé dans la zone de Raoued-Nord, dans la banlieue de Tunis. "Nous focalisons actuellement sur la mise en place de nouveaux centres financiers notamment après la fermeture des marchés financiers de Hong Kong et de Singapour. Le port financier de Tunis s’inscrit en effet dans ce cadre. Après l’étude, nous avons trouvé que la Tunisie est le pays nord-africain le mieux placé pour abriter un tel projet grâce à l’importance de sa compétitivité, son option pour un partenariat avec l’Union européenne et l’établissement d’une zone de libre-échange entre les deux rives de la Méditerranée. En outre, la Tunisie enregistre depuis 1987 une croissance moyenne de plus de 5% par an. Le port financier de Tunis permettra donc à la Tunisie d’acquérir une place importante en matière de services financiers sur le plan international", indique M. Jenahi.

 

Ce projet consiste à mettre en place deux buildings susceptibles d’accueillir les grands centres offshore mondiaux. Il comprendra ainsi un centre ce coopération, un centre d’investissement bancaire et de conseil, des bureaux professionnels, un centre d’assurance " Takaful" ainsi qu’un centre de transactions. Il inclura également l’instauration de tout un espace de loisirs qui comprend une marina, un complexe commercial et résidentiel de villas, des locaux commerciaux, un terrain de golf, un stade, mais aussi une école de business international ainsi que des hôtels de business.

 

M. Jenahi a indiqué que la GFH compte sur la compétence confirmée des cadres tunisiens dans les domaines relatifs à la mise en place du projet. Il a noté, en outre, que le port financier de Tunis offrira aux compétences tunisiennes jusqu’à 16.000 postes d’emploi dans plusieurs secteurs. Le responsable a précisé que les sociétés concernées par ce projet ont assuré un capital de deux milliards de dollars dont 50% seront réservés au payement des salariés.

 

D’un autre côté, et outre l’apport socioéconomique du projet et la promotion d’une infrastructure technologique et de services sur le plan du développement du pays, le port financier de Tunis sera d’un grand profit pour les pays du Maghreb ainsi que ceux, du continent africain.

 

M. Jenahi a souligné que le contrôle des activités financières sera assuré par des parties juridiques indépendantes par rapport au centre financier. «Il est très important que l’aspect juridique soit indépendant afin que les activités financières se fassent en toute transparence et sous le signe de la crédibilité absolue. Pour ce, nous comptons beaucoup sur la pertinence de la législation tunisienne».

 

Le coup d’envoi des travaux de ce mégaprojet sera donné à la mi-février 2008. M. Jenahi a indiqué que le port financier de Tunis sera prêt en 2010.

 

Dorra BEN SALEM (lapresse)

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu