Avertir le modérateur

14/07/2009

La grille ramadanesque de Nessma TV

La grille ramadanesque de Nessma TV

Tunis – The Advisor Mag – S.CH

Pour Ramadan, Nessma TV a mis les petits plats dans les grands, en veillant à y ajouter assez de sel et de piquant pour rendre ses émissions plus comestibles et, surtout, faciles à digérer. Les publics maghrébins sont, par conséquent, invités à en user avec modération.

Conférence de presse lundi, dans un hôtel de la banlieue nord de Tunis, autour de la programmation ramadanesque de Nessma TV, la télé du Grand Maghreb, comme elle se qualifie.

L’irruption de cette chaîne dans le paysage audiovisuel tunisien a mis des couleurs dans nos foyers. Elle nous a également fait prendre conscience, qu’en tant que Tunisiens, Algériens et Marocains, nous appartenons à une seule et unique entité. Mieux que tout discours politique, Nessma TV a véritablement placé les jalons d’un authentique Maghreb des cœurs.

Loin de tout sentiment d’autosatisfaction frelatée, Nessma TV, a l’air de marquer des points dans l’audimat. Pourtant, ce n’est que depuis le 1er juin dernier qu’est née la première grille ; et déjà les résultats relatifs au premier sondage effectué par Mediascam sont encourageants. Le taux de pénétration dans les foyers est en Algérie de 15,7%, au Maroc de 38,5% et en Tunisie de 34%.

Avant de répondre aux nombreuses questions de la presse, en très grand nombre, Nabil Karoui a apporté toutes les précisions sur les nouvelles orientations, les choix, les projets et la prochaine programmation du mois de Ramadan. Nessma TV voit grand. Elle se positionne dans une perspective méditerranéenne, en ce sens qu’elle ambitionne de jouer un rôle stratégique à l’échelle de la Méditerranée. De même qu’elle aspire à être un facteur décisif et déterminant dans l’achèvement de la construction de l’édifice maghrebin. Est-il nécessaire de rappeler que parmi les objectifs fixés par les Karoui, il en est un, et des plus essentiels, celui d’ancrer le sentiment de l’identité maghrébine?

 «Notre fierté est légitime lorsqu’il s’agit de proclamer haut et fort, qu’en matière de liberté de presse, la Tunisie est l’unique pays maghrébin à avoir autorisé la création de deux chaînes privées qui, plus est, sont à participation étrangère», (Berlussconi et Ben Ammar en ce qui nous concerne).

Nabil Karoui a annoncé qu’à partir de 2010, Nessma TV va entamer les travaux de la construction des nouveaux studios à Gammarth. Ils seront édifiés non loin des laboratoires de développement des films. Ce sera un véritable pôle autour duquel vont converger et se concentrer toutes les activités liées à la production télévisuelle.

Des fictions et émissions à la mesure de Ramadan

Le premier responsable de la chaîne a utilisé la bande-annonce en aller-retour pour montrer des extraits des séries et autres émissions programmées dans la nouvelle grille. En voici les principales :

- «Houdou nesbi» (Calme relatif) du Tunisien Chawki Mejri. Ce feuilleton en trente épisodes constitue un grand événement. Il relate d’une manière poignante et surtout véridique la chute de Bagdad, l’asservissement d’un peuple, le nettoyage ethnique et l’épouvantable tragédie d’Abougreib, selon un point de vue arabe. On y trouve dans les principaux rôles le Tunisien M’hamed Ali Ben Jemaâ, le Libanais Pierre Dagher et l’Egyptienne Nelly Karim, la révélation de Youssef Chahine dans Alexandrie-New York.

- «Bab El Hara», feuilleton syrien en trente épisodes de Bassam Malla, il évoque l’héroïque résistance d’un village syrien assiégé et affamé par l’armée d’occupation française. Cette fiction figure dans la liste des dix meilleures productions internationales sélectionnées aux USA

- «Le meilleur du footballeur mondial». Dans ce cadre, et pendant trois saisons consécutives, les rencontres de la Ligue 1 professionnelle de l’OM (le club le plus titré de France et le plus populaire auprès des Maghrébins) seront diffusées en direct et en clair.

Nessma retransmettra également les rencontres de championnat, de coupe et de la Champion’s League des meilleurs clubs d’Europe

- «Zorroh» du Marocain Mohamed Achaour. Série humoristique et parodique de Zorro d’une durée de 30 minutes; pas de chance pour retrouver le sergent Garcia ou Don Diego de la Vega mais au contraire un pauvre type qui se surprend à jouer les justiciers bien malgré lui

- «Avec Ossama, c’est plus savoureux». Trente recettes chinoises, françaises, orientales et maghrébines seront proposées tout au long de Ramadan

- «Ness Nessma», talk-show diffusé en direct les vendredi et samedi à 19h00, le concept de cette émission tourne autour d’un invité de marque. L’émission fait aussi la part belle à la couverture d’événements culturels glanés dans les pays du Maghreb. On y trouve Sawsen Maâlej, Maha Chtourou, Amine Idjer, Fawaz Ben Temessek et Youssef Mirigue.

- «Qui veut gagner des millions?», jeu télévisé réalisé par Pascal Baradel. L’animateur sera marocain. L’émission d’une durée de 52 minutes sera programmée cinq jours sur sept au cours de Ramadan. Mais après, elle deviendra hebdomadaire. Elle est dotée d’un prix équivalent à 500.000 euros. Elle se déroule dans les studios de Tarak Ben Ammar, à Hammamet.

15:22 Publié dans Agenda | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu