Avertir le modérateur

12/05/2010

Belhassen Trabelsi et Lazhar Sta révèlent aux analystes financiers l’introduction en Bourse de Carthage Cement

carthageciment1.jpgBelhassen Trabelsi et Lazhar Sta révèlent aux analystes financiers l’introduction en Bourse de Carthage Cement

 

The Adviser Magazine – Tunisie

 

Devant un auditoire particulièrement attentif, formé d’intermédiaires en bourse, d’analystes financiers et de gestionnaires d’OPCVM, les fondateurs de Carthage Cement, MM. Belhassen Trabelsi et Lazhar Sta, ont présenté jeudi après-midi dans les détails les contours de ce qu'il faut bien considérer comme la plus grande levée de fonds sur le marché financier tunisien (130 MD) pour le financement de la première cimenterie privée, devant représenter le plus grand investissement privé en Tunisie (près de 750 MD).

carthageciment.jpg

 

 

 


D’emblée, M. Trabelsi, président du conseil d’administration, a montré combien il était heureux de revenir en bourse avec « un projet exceptionnel et un titre précieux qui ne manqueront pas de démontrer toutes leurs performances, grâce à un concept novateur, sur un marché demandeur, et déployant une ingénierie de pointe. »

 

carthageciment.jpg

 

Des partenaires internationaux de grande qualité

 

Il s’agit d’une cimenterie de haute technologie de 2 millions de tonnes, adossée en amont, en pleine propriété sur 220 ha, à l’une des carrières, Jbel Ressas, les plus nobles et des plus généreuses d’Afrique du Nord. En aval, elle s’appuie sur une unité de ready-mix pour la production de bétons spéciaux.

 

Outre cette intégration verticale, la première du genre, l’implantation à Jbel Ressas, sur les grands axes routiers, dans la proche banlieue sud de la capitale,  soit une zone qui accapare à elle seule plus de 40% de l’ensemble de la consommation du ciment, constitue un deuxième avantage significatif.

 carthageciment.png

Troisième atout, et non négligeable, la mobilisation d’un ensemble de partenaires internationaux, de grande qualité. Qu’il s’agisse de la banque conseil, la HSBC, du chef de file juridique, du cabinet d’avocats White & Case, ou de l’équipe en charge de l’ingénierie technologique conduite par FLSmidth, les promoteurs n’ont pas hésité à faire appel aux leaders mondiaux, ceux que les analystes spécialisés qualifient de vraies Rolls Royce. A elle seule, la firme FLSmidth, qui est le N°1, a construit la moitié des cimenteries modernes de par le monde.

 

« D’ailleurs, nous ne nous sommes pas contentés de solliciter FLSmidth pour construire et équiper la cimenterie seulement, a précisé M. Trabelsi, nous l’avons également mandatée pour en assurer la direction et la maintenance, durant les premières années du démarrage, le temps de faire tourner à satisfactions, toutes les lignes de production et de perfectionner nos excellentes équipes techniques et managériales déjà sélectionnées. » Précision importante : les contrats sont signés, les premiers règlements déjà virés et les travaux avancent convenablement, selon les calendriers convenus.

 

« Pour le financement de Carthage Cement, soulignera-t-il, nous avons fait le choix d’aller sur la bourse de Tunis. Nous le faisons en parfaite adhésion à l’appel du Président de la République pour la dynamisation du marché financier tunisien, l’introduction en bourse du plus grand nombre possible d’entreprises, surtout avec toutes les incitations accordées et les facilités consenties, comme celles offertes par le second marché, le marché alternatif. Ce choix de la Bourse nous impose également des obligations de bonne gouvernance, de transparence et de rigueur que nous nous emploierons à respecter scrupuleusement. »

 

Maîtrise des technologies les plus pointues

 

Pour sa part, M. Lazhar Sta, directeur général, a rappelé que Carthage Cement, en tant qu’entreprise, est certes de création récente. Mais en fait, elle puise des racines profondes dans le domaine des matériaux de construction, à travers la magnifique carrière de Jbel Ressas sans cesse  développée durant les dernières décennies. Cette activité de carrière constitue une pierre angulaire de l’ensemble du projet, tant par ses activités propres, mais que par le fait que le site constitue un gisement précieux pour la cimenterie dans la fabrication du clinker, et pour l’unité de Ready-Mix.

 

« En faisant appel à une batterie de conseillers parmi les meilleurs dans tous les domaines, a souligné M. Sta, nous avons pu confronter nos analyses et ambitions à ce qui se fait de mieux dans le monde et réponde le plus à la demande actuelle et future de la Tunisie. Nous avons veillé particulièrement sur deux aspects technologiques de développement durable. Le premier est relatif à l’économie d’énergie. Nous avons opté, à cet effet, pour des dispositifs très perfectionnés qui nous permettent de réduire la consommation énergétique, par double-souci de rentabilité et d’écologie. Cet engagement en faveur de l’environnement, nous a incité, et c’est là le deuxième aspect, à minimiser au maximum les émanations et à protéger au maximum la zone. Cet aspect-là traduit notre vocation d’entreprise citoyenne et illustre notre attachement actif au développement durable. Maîtriser ces deux aspects vous montre que nous maîtrisons une technologie très avancée pour l’ensemble de l’outil de production ce qui constituera pour nous un avantage compétitif de taille».

 

M. Sta a révélé que des équipes techniques et managériales tunisiennes, sélectionnées parmi les grandes compétences, sont en place. Elles travaillent étroitement avec les experts internationaux pour assurer ensemble le démarrage réussi du projet.  Evoquant le mode de gouvernance, il a mentionné la séparation des pouvoirs de président du Conseil d’Administration, et de ceux directeur général, la mise en place de comités spécialisés et le respect des bonnes règles de transparence et de gestion.

 

Tour-à-tour, M. Hatem Guerbouj, DGA de Carthage Cement, Mourad Ben Chaabane, DG de Mac SA, l’introducteur en bourse et Fayçal Derbel au nom de Finor qui a assuré l’évaluation, ainsi que leurs équipes ont détaillé tous les aspects de l’entreprise, son business plan, son évaluation et les modalités pratiques de l’augmentation de capital à travers une OPF et un placement garanti, au prix unitaire de 1.9 DT l’action. Les souscriptions devront commencer ce lundi 24 mai pour se clôturer le 2 juin 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu