Avertir le modérateur

04/06/2010

Carthage Cement: une clôture réussie et de larges perspectives pour les grands projets

Carthage Cement: une clôture réussie et de larges perspectives pour les grands projets

 

The Adviser Magazine – Tunisie

 

carthageciment1.jpgLes souscriptions à l’augmentation de capital de Carthage Cement (OPF et placement garanti), la plus importante levée de fonds (134.9 MD), clôturées mercredi 2 juin, selon la période impartie, marquent la capacité de mobiliser des financements substantiels pour des méga-projets et l’élévation du marché financier tunisien à un nouveau palier nettement supérieur. Si le placement garanti a été immédiatement bouclé dès les premiers jours, les indicateurs recueillis auprès des intermédiaires en bourse, en attendant le dépouillement définitif des demandes reçues pour l’OPF, augurent d’un franc succès.


« Nous avons été submergés de demandes», déclarent à l’unanimité les chargés de clientèle dans les sociétés de bourse, mentionnant des sollicitations émanant tant de particuliers que d’institutionnels et investisseurs, tunisiens et étrangers. Sur un marché, certes en surliquidité, mais exigeant en titres de qualité, l’offre de Carthage Cement a, en effet, suscité, un réel engouement, non seulement en Tunisie, mais sur nombre de places boursières étrangères, notamment européennes, arabes et sud-africaines. Cet intérêt sera fort bénéfique pour l’animation du cours de l’action après sa cotation et la dynamisation du marché financier tunisien.

Tunis, futur pôle financier

«L’initiative courageuse et patriote de M. Belhassen Trabelsi et de son co-promoteur, M. Lazhar Sta, de concevoir un aussi grand projet, qui constitue le plus grand investissement privé en Tunisie et d’ouvrir son capital sur la Bourse de Tunis, en sollicitant le marché financier pour un montant jamais levé à ce jour, a été plébiscitée par toute la place", souligne un analyste financier. "La réussite de cette opération qui a bénéficié d’une ingénierie financière de haut niveau et de l’adhésion de l’ensemble des intermédiaires en bourse et des gestionnaires d’OPCVM et démontre la capacité de mobiliser des volumes financiers significatifs. Elle ouvre de larges perspectives devant les investisseurs qui peuvent désormais envisager la réalisation de méga-projets. Le marché financier tunisien, jadis limité à de petits montants, acquiert ainsi une nouvelle dimension et se hisse à un niveau nettement supérieur».

« C’est toute l’économie nationale qui en bénéficiera, poursuit-il, puisque la voie est à présent largement ouverte aux promoteurs pour se lancer dans de gros investissements. Et en plus de la confirmation de cette économie réelle, c’est la bulle financière tunisienne promise à un avenir prometteur qui s’en trouve soutenue. Avec TPR,  ARTES, Poulina et Carthage Cement en valeurs de taille sur la bourse, la Tunisie confirme son ambition de devenir un pôle financier régional et peut s’appuyer sur des acteurs significatifs qui y contribueront solidement.»

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu