Avertir le modérateur

16/06/2010

Entreprises allemandes installées en Tunisie Sentiment mitigé

 

Entreprises allemandes installées en Tunisie Sentiment mitigé

The Advisor Mag – Tunisie

logo.jpg La crise mondiale a pénalisé l’export des entreprises allemandes installées en Tunisie. Mais la force d’attraction du site Tunisie reste forte (la sécurité et la stabilité par-dessus tout). En revanche, certaines pesanteurs administratives demeurent.

Fidèle à sa coutume, la Chambre Tuniso- Allemande de Commerce et d’Industrie (AHK), a élaboré son enquête annuelle de satisfaction des entreprises allemandes installées en Tunisie.

 


 

Les résultats de cette enquête ont été exposés par Mme Dagmar Ossenbrink, Directrice Générale de la Chambre, et M Ferdinand Terburg. Cette enquête a pour objectif de dégager une évaluation de la situation économique actuelle par les entreprises exportatrices avec participation allemande au capital en Tunisie et de connaître leurs perspectives. Ces entreprises, pour la majorité de taille moyenne, comptent parmi les plus importants investisseurs allemands en Tunisie. Le questionnaire a été envoyé à 105 entreprises avec participation allemande au capital.

72% de taux de réponses et les PME foisonnent !

 

AHK150610.jpg

 

 

Cette enquête s’est basée sur les mêmes séries de questions des années précédentes. Ainsi, les chefs d’entreprises concernées ont été interrogés sur leur succès commercial au cours de l'année 2009, leurs attentes pour l'exercice 2010, l'évaluation des atouts et des handicaps du site Tunisie, ainsi que les facilitations et autres difficultés particulières de l'année 2009. La participation de la majorité des entreprises exportatrices allemandes à l'enquête, a sensiblement permis de donner une image représentative et fondée de l'opinion. « Par conséquent, les résultats constituent toujours une base importante pour le dialogue avec les institutions et administrations tunisiennes », soulignent les initiateurs de l’enquête. A souligner que cette enquête a été envoyée fin mars 2010, et les réponses reçues ont été prises en compte jusqu'à fin mai 2010. L'évaluation a été faite par la Chambre de l'industrie et du commerce tuniso-allemande, avec un taux de retour des questionnaires qui s’est élevé à 72%. Les entreprises participant à l’enquête emploient ensemble plus de 34000 personnes et sont représentatives, au niveau de leurs tailles respectives, de l’ensemble des entreprises à participation allemande en Tunisie. Le secteur du textile a été sur- représenté par rapport aux autres secteurs. Par ailleurs, l’enquête a montré, comme les années précédentes, que ce sont essentiellement les petites et moyennes entreprises qui sont représentées en Tunisie : 39% des entreprises exportatrices allemandes implantées en Tunisie comptent jusqu'à 100 employés (2008 : 26%) ; 36% des entreprises avec participation allemande au capital en Tunisie emploient entre 100 et 300 personnes (2008 : 46%). Compte tenu de cette distribution en fonction de la taille, taux de 75% des entreprises ayant répondu à l'enquête comptent jusqu'à 300 collaborateurs, a été constaté. Les sociétés plus importantes (300-500 employés) et les grandes sociétés (plus de 500 collaborateurs) représentent ensemble 25% des entreprises participant à l’enquête de cette année (contre 28% en 2008).

Baisse en 2009

logo.jpgEtant surtout une année de crise, l’année de 2009, n’a pas été aussi bonne pour les entreprises allemandes. « La situation économique difficile s’est reflétée dans les résultats de l’exercice 2008 », lit-on par ailleurs dans cette enquête. Au cours de l'année 2009, cette situation a empiré, note-on aussi. Plus de la moitié (58%) des entreprises participantes ont fait état d'une évolution négative des affaires. En 2008, le pourcentage des sociétés jugeant l'évolution insatisfaisante ou mauvaise s'est élevé à seulement 36%. « Si en 2008, 61% des entreprises estiment encore avoir des résultats d'affaire positifs, ce pourcentage ne s'élève plus qu'à 41% en 2009. Seul 17% des entreprises qualifient l'évolution des affaires de bonne, 24% de plutôt satisfaisante ». Il est particulièrement frappant, par ailleurs, de voir à quel point les chiffres évoluent entre 2007 et 2009. Le pourcentage des sociétés faisant état de bons résultats est tombé de 51% (2007) à 17% (2009). La proportion des entreprises jugeant l'évolution des affaires comme plutôt non satisfaisante en revanche, est passé de 6% en 2007, à 42% en 2009. Par secteurs, les sociétés de l’électrotechnique ont été celles ayant manifesté une appréciation plus positive (52%), alors que celles appartenant à l’industrie textile, n’ont été que dans les 29% à manifester une appréciation positive sur 2009. Il n'en reste pas moins qu'un grand nombre d'entreprises du secteur électrotechnique est concerné par la situation économique difficile. 48% d'entre elles font état d'une année mauvaise ou plutôt non satisfaisante. Pour l'industrie textile, cette proportion est encore plus élevée. 69% des entreprises de confection interrogées ont jugé l'évolution des affaires en 2009 insatisfaisante (74%), ou encore mauvaise à raison de 22% des entreprises interrogées.

Ces impressions plutôt négatives des entrepreneurs allemands ont été à l’origine de baisses de leurs exportations, leur activité principale. Depuis l’année 2008, l'évolution du chiffre d'affaire à l'export a présenté des difficultés pour les entreprises allemandes. Cette situation ne s'est pas améliorée en 2009. La proportion des entreprises qui ont vu leurs chiffres d’affaires baisser, est passée de 35% en 2008 à 59% pour 2009. Un chiffre d'affaire à l'export plus élevé en revanche, n'a été atteint que par 29% des entreprises interrogées, alors qu’elles représentaient 40% en 2008. Par ailleurs, une différence nette entre le secteur du textile et celui de l'électrotechnique, est remarquée. Alors que 39% des entreprises relevant du secteur électrotechnique ont pu enregistrer une hausse de plus de 10% du chiffre à l'export, seuls 5% parmi celles appartenant à l'industrie textile ont atteint le même chiffre. Et malgré l'animation du secteur électrotechnique, une grande partie des entreprises (48%), a enregistré un recul du chiffre d'affaire à l'export. Dans le secteur électrotechnique, ce sont donc 52% des entreprises qui ont pu améliorer l'évolution de leur chiffre à l'export par rapport à l'année précédente, mais c'est presque une proportion équivalente qui fait état d'une baisse. Le pourcentage des entreprises du textile ayant enregistré des chiffres d'affaires à la baisse, est passé de 44% en 2008 à 66% en 2009.

Les atouts tunisiens aux yeux des Allemands

Les entrepreneurs allemands viennent encore en Tunisie grâce à ce que le site de production Tunisie ne cesse de leur offrir. A la tête de ces atouts, et à hauteur de 91%, les chefs d’entreprises allemands mentionnent la stabilité politique et sociale en Tunisie. La proximité géographique par rapport à l’Europe est quant à elle mentionnée par 83% des enquêtés comme étant un atout majeur, outre que 76% d’entre eux considèrent de même les avantages fiscaux consentis aux entreprises exportatrices. Mais en contre partie, trois inconvénients majeurs ont surgi dans cette enquête. Il s’agit tout d’abord d’un facteur important, qui représente un obstacle aux yeux des entreprises exportatrices allemandes installées en Tunisie, à savoir la faible productivité des salariés. Bien que le pourcentage des entreprises critiquant la productivité du personnel ait légèrement diminué, passant de 50% en 2008 à 47% en 2009, ce facteur figure encore à la première place des handicaps du site d'implantation Tunisie les plus fréquemment cités. Le secteur textile est nettement plus concerné par la faible productivité du personnel (avec 63%) que l'industrie électrotechnique (17%). Un autre problème ; tout comme au cours des années précédentes, la réglementation excessive et la rigidité parfois rencontrée auprès de l’administration (47%). Pour 36% des entreprises, le manque de personnel qualifié représente un autre handicap. Ce constat est dressé essentiellement par les entreprises du secteur textile (45%) et beaucoup moins par celles appartenant à l'industrie électrotechnique (26%).

 

14:36 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

demande d'emploi

Écrit par : arbaoui | 30/04/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu