Avertir le modérateur

17/06/2010

Situation et perspectives des entreprises allemandes en Tunisie

logo.jpg

Situation et perspectives des entreprises allemandes en Tunisie

The Advisor Mag – Tunisie

Une conférence de presse a été tenue, mardi 15 juin 2010 à l’hôtel Tunisia Palace, par la Chambre de l’industrie et du commerce tuniso-allemande (AHK). Elle avait pour but de présenter les résultats d’une enquête que l’AHK mène annuellement auprès des entreprises exportatrices allemandes en Tunisie.


 

AHK150610.jpg

L’objectif de cette enquête est d’obtenir une évaluation de la situation économique actuelle de ces entreprises à participation allemande et de connaître leurs perspectives. Ces entreprises sont en majorité de taille moyenne.

Les résultats de ce sondage suscitent l’intérêt des institutions et autorités tunisiennes qui ont toujours veillé à améliorer le climat des affaires dans le pays ainsi que les conditions d’investissement et de travail des entreprises étrangères, surtout que les sociétés allemandes représentent le troisième investisseur étranger en Tunisie.

72% sur un total de 105 entreprises interrogées ont répondu au questionnaire de l’AHK.

Le sondage révèle qu’avec un taux de 51%, la plupart des entreprises participant à cette enquête appartient au secteur de l’industrie textile, suivi par celui électrique avec 31%. Les 18% restants viennent d’autres branches industrielles.

En outre, la majorité de ces entreprises (39%) emploient jusqu'à 100 personnes. 36% d’entre-elles emploient entre 100 et 300 personnes alors que 17% comptent plus de 500 employés. Par ailleurs, 57% d'entre-elles possèdent d'autres sites de productions en dehors de la Tunisie, leur permettant d’avoir un point de repère pour comparer entre le site tunisien et d’autres.

Une analyse géographique montre que 88% des entreprises exportatrices allemandes participantes, sont implantées dans quatre régions. Il s’agit de Nabeul/Hammamet (29% des entreprises concernées), de Sousse/Monastir (24%), de Tunis (20%), et de Bizerte (15%).

Les sociétés du secteur du textile sont surtout concentrées dans la région de Nabeul/Hammamet avec un taux de 42%, alors que 48% des entreprises du secteur électrotechnique sont implantées dans la région de Sousse/Monastir.

L’évolution des affaires a été jugée mauvaise ou insatisfaisante en 2009 par 58% des entreprises participant à l’enquête. Ainsi, 59% d’entre elles ont enregistré un recul du chiffre d’affaires à l’export par rapport à l’année précédente. 39% des participants à l’enquête ont réduit leur personnel, pour cette même période.

Par contre, les attentes pour l'année 2010 s'avèrent remarquablement positives. Ainsi, 56% des entreprises exportatrices allemandes s'attendent à une augmentation de leur chiffre d'affaires à l'export contre seulement 12% qui envisagent une baisse.

Dans le secteur électrique, 56% des entreprises prévoient une compression des effectifs courant 2010 alors que 9% comptent embaucher. Dans le secteur textile, ce sont 32% qui prévoient une augmentation du personnel.

L'évolution des investissements pour l'année 2010 est également évaluée de façon positive. 43% des entreprises interrogées prévoient une augmentation des investissements par rapport à l'année précédente et seulement 7% envisagent une réduction.

Plusieurs points sont jugés favorables par les entreprises exportatrices allemandes. D’abord, elles accordent beaucoup d’importance à la stabilité politique, avec 91% c’est l’avantage le plus souvent cité pour implantation en Tunisie. Ensuite, la proximité géographique par rapport à l’Europe (83%). Enfin, les avantages fiscaux pour les entreprises exportatrices (76%) comptent également parmi les avantages décisifs du site Tunisie.

D’autres facteurs ont facilité les affaires de 47% sociétés allemandes interrogées, notamment la hausse de l’euro par rapport au dinar tunisien, mais également la collaboration avec l'AHK et les institutions tunisiennes, ainsi que l'accès à des possibilités de subventions et de crédits qui sont, de plus en plus, cités comme facilitations par les entreprises participant à l'enquête.

Concernant les points à améliorer, la faible productivité des employés constitue un inconvénient pour 47% des entreprises interrogées. Cet inconvénient concerne plutôt les entreprises de l’industrie textile à 63%. Egalement pour 47% de ces entreprises, c'est la sur-réglementation et la rigidité parfois observée au niveau de l'administration qui sont perçues comme des obstacles. Enfin, le manque de personnel qualifié est cité par 36% des entreprises.

Par ailleurs, 43% des entreprises ont considéré que le coût élevé du transport dans l'espace méditerranéen a constitué une difficulté particulière au cours de l'exercice 2009, alors que 39% d'entre eux citent également l'évolution et le coût élevé du travail en Tunisie.

2009 a été l’année de la crise, des changements, des paradigmes et des réorganisations. Mais, elle a été surtout l’année des opportunités. Plusieurs nouvelles perspectives s’ouvrent aux entreprises allemandes en Tunisie dans des secteurs à très haute valeur ajoutée tels que les services, les softwares, la recherche & développement et l’aéronautique, c’est ce que tentera l’AHK de faire savoir auprès des entreprises allemandes qui veulent investir en Tunisie.

 

12:48 Publié dans economie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu